Traversé de la frontière Cambodge VietNam par le Mékong


Nous partons tôt le matin de Phnom Penh. Nous pensions prendre le bateau de la ville mais on s’est mal informé et nous prenons un bus pendant 2 heures avant d’arriver au bateau. Un guide nous accompagne tout le long du trajet! La traversée se fait agréablement sur l’eau brune du Mékong. Nous sommes seulement 8 à faire ce trajet sur ce petit bateau de bois. Nous arrivons en fin d’avant midi à la frontière du Cambodge où nous faisons étamper nos passeports. Nous retournons au bateau et à peine 1km plus loin, nous débarquons du bateau à nouveau pour la frontière Vietnamienne. Notre guide cambodgien nous dit au revoir et c’est une Vietnamienne qui prend la relève. Nous passons un premier petit contrôle de passeports avant de payer une taxe pour la quarantaine… on ne sait pas à quoi ça sert mais nous avons un reçu… Ensuite c’est la guide vietnamienne qui s’occupe de faire étamper les passeports de chacun… Les douaniers vietnamiens n’aiment pas trop voir les touristes (à ce que nous avons entendu). Elle revient peu de temps après et tout est en ordre, nous pouvons donc continuer notre route vers Chau Doc.

Nous sommes les seuls du groupe à ne pas avoir de billet de continuation. À entendre le chinois lever le ton pour son ticket qui lui cause problème on se dit que nous avons bien fait, mais les autres du groupe on l’air content. La guide vietnamienne est très gentille. Elle vient s’asseoir avec nous à l’arrière pour s’éloigner du Chinois mécontent, Il arrive même à la faire pleurer… Elle nous offre des pommes vietnamiennes : une petite pomme de la grosseur d’une prune avec un noyau semblable à celle d’une cerise, c’est croquant comme une pomme et ça a un petit goût subtil sucré. Je lui offre du gâteau en échange qu’elle a l’air d’apprécier.

Traversé de la frontière Cambodge VietNam par le Mékong

Nous prenons un raccourci dans les petits canaux ce qui est plus agréable que le Mékong car la vie y est plus présente. Nous allons voir l’hôtel que la guide nous propose et il nous convient parfaitement : une douche chaude pour 5 $ c’est un luxe que nous n’avons pas eu depuis plusieurs mois. Il est en début d’après-midi lorsque nous arrivons mais reportons la visite de la ville au lendemain car nous sommes épuisés. On prend notre premier repas vietnamien : d’excellents rouleaux de printemps frits et croquants… ça s’annonce bien.

Traversé de la frontière Cambodge VietNam par le Mékong

Pour notre deuxième journée en terre vietnamienne, nous décidons de nous attaquer au mont Sam : un petit monticule de 300 mètres seulement. Nous avons un 8 km à faire pour nous rendre, nous décidons de profiter de la fraîcheur du matin et partons avant 7 h. C’est un des seuls monticules dans le Delta. Le mont Sam accueille plusieurs pagodes et de temples. Il y a aussi beaucoup de petits oratoires. Nous montons des escaliers pour nous rendre au sommet en devant passer régulièrement dans des aires de repos pour continuer notre route… même si c’est totalement différents sur presque tous les nivaux… ça nous fait un peu pensé au premier km de la deuxième journée au Népal… La montée se fait facilement sous le soleil de plomb. Par chance que nous sommes l’hiver! Après avoir profité de la vue sur les rizières du Vietnam et du Cambodge (qui est à 7 km seulement) nous redescendons par la route qui nous ajoute un 2km de marche pour le retour. Nous passons par un petit village et faisons connaissance avec la façon de vivre d’ici. Nous arrivons près de la ville vers midi et décidons de choisir au hasard une gargote sur la route. Un des clients parlant anglais vient prendre notre commande. Nous mangeons du riz blanc accompagné de poulet pour moi et de porc pour Dany tout est bon. Tout en continuant notre route, on se laisse tenter par un 1kg de mini mandarine et un ½ kilogramme de pommes vietnamiennes.

Traversé de la frontière Cambodge VietNam par le MékongTraversé de la frontière Cambodge VietNam par le Mékong

Nous allons voir notre premier marché vietnamien qui est rempli de tout mais surtout de fruits multicolores… Comme partout en Asie, mais ici plus qu’ailleurs les fruits sont à l’honneur (la saison peut-être?). On fait un tour rapide de la ville et nous rendons à la gare routière à 2km de notre hôtel. On voit que nous ferons une économie de moitié prix en prenant notre ticket ici plutôt qu’en ville… Alors va pour une autre petite marche le jour de notre départ… Dans la ville, il y a plusieurs temples dont des Vietnamiens bien sûr, mais aussi d’autres avec tendances chinoises… un peu difficile pour l’instant de voir les grandes différences. Il y a aussi une église catholique comme dans plusieurs villes du Delta.

Nous partons à 5 h 15 avec notre guide vietnamien. Il vient nous chercher devant l’hôtel et nous conduit à son petit bateau de bois. Nous partons il fait noir. Nous assistons au lever du soleil sur le Mékong. Le ciel est rouge orangé. Nous arrivons au premier marché flottant plus touristique; le Cai Rang. Notre batelier est très sympathique même s’il ne parle pas anglais. Le premier marché est très beau. Les canaux par lesquels nous passons par la suite sont magnifiques et le dernier marché le Phong Dien est de toute beauté. Nous passons un agréable 8 heures en bateau. Voici les images qui le prouvent :

Le transport que nous avons pris nous débarque à 5 km de la ville. Nous décidons de marcher pour nous rendre au centre et trouver un hôtel. La mission est vite accomplie et nous trouvons une chambre confortable pour 5 $. Ici près de la ville il y a beaucoup de plantations fruitières. Nous allons découvrir par nous même sur l’île de Ah Binh les arbres qui nous donnent ces si bons fruits. Après avoir pris un ferry nous faisons une balade agréable. On est surpris d’une aussi grande diversité sur les quelques km que nous parcourons. Nous sommes dans la période de récolte de plusieurs variétés de fruits. Les marchés de Vinh Long sont colorés de fruits frais. Pendant notre promenade, une dame voyant que nous photographions les longanes nous en a offert une grosse grappe. Ceux-ci sont très sucrés (beaucoup plus que chez nous). ON se régale mais la portion était très généreuse et on a de la difficulté à tout finir… il n’est pas question de gaspiller c’est tellement bon. À peine avons-nous terminé nos fruits qu’un autre vietnamien qui fait la livraison de ces fruits insiste pour nous en donner une énorme poignée… On le remercie et nous voilà avec une autre grande portion de fruits. Ils sont vraiment très gentils. Tout le monde nous salut à notre passage. C’est pour ça que nous aimons bien marcher plutôt que prendre un vélo ou une moto. La journée passe très vite et nous faisons une petite dégustation de fruits que nous achetons au marché.

Nous nous retrouvons encore dans une mini van pour notre transport de Vinh Long à Ho Chi Minh ville. Ces transports sont confortables mais plus chers que les bus… Ils sont aussi plus faciles à trouver que les bus… Nous arrivons à Ho Chi Minh à un arrêt privé donc on ne sait pas où nous sommes dans la ville c’est l’inconvénient des mini vans. Le GPS est pratique dans ces cas pour retrouver des points de références de base : Rivière, le nord, le sud… Malheureusement les cartes pour l’Asie ne sont pas aussi précises que ceux que nous pouvons avoir chez nous. Donc les rues et bâtiments ne sont pas indiqués mais ça reste pratique. On se situe rapidement et on marche un gros 5 km en passant dans le quartier chinois pour nous rendre au quartier routard. On ne trouve pas de chambre à moins de 8 $. C’est vrai que la saison bat son plein. Notre chambre est avec TV satellite et eau chaude. Nous sommes dans une petite maison privée qui compte 5 chambres et non dans un hôtel. C’est agréable car on est coupé du bruit et de l’agitation. Nous devons passer dans une petite ruelle pour rejoindre la maison. Lorsque nous allons à notre chambre; nous passons par le salon et la salle à manger des propriétaires qui sont très gentils.



Top 6 les marchés flottants du Delta du Mékong

juillet 24, 2020

Grâce au don de la nature de nombreuses rivières, les anciens habitants du delta du Mékong ont appris à s’adapter à l’environnement. Et leur héritage est une culture fluviale incroyable. Les marchés flottants du delta du Mékong font partie intégrante…  Lire plus