Quelle est la meilleure saison du Delta du Mékong?


Ce coin du monde suspendu, majestueux et singulier, entre rizières luxuriantes et innombrables canaux, entre sensuelles mangroves et paysages envoûtants, fait l’unanimité des voyageurs. Avec ses camaïeux de verts, ses eaux nonchalantes et ses cocotiers, ses forêts d’aréquiers, de bananiers, de manguiers et d’orangers, le delta du Mékong incarne à s’y méprendre la quintessence de l’Eden moite où il fait bon vivre en attendant la fin du jour. C’est une terre riche, fertile, nourrie par les alluvions qu’ont déposés au fil des siècles les multiples bras et affluents du Mékong. La fécondité d’une culture traditionnelle et la fertilité d’une nature tropicale en font un paradis.
Sous l’influence du niveau du Fleuve Mékong et des pluies, on distingue deux saisons distinctes dans le delta : la saison sèche (de décembre à mai) et la saison des pluies (de juin à novembre).

Voyage au Delta du Mékong

Pendant la saison des pluies

De juin à novembre, le niveau d’eau dans le labyrinthe des canaux est élevé et atteint son seuil maximum durant les mois d’août à novembre. On appelle cette période la « saison d’inondation », pendant laquelle les visites en bateau sont grandement facilitées.

Plusieurs choix sont au menu pour ceux qui souhaitent découvrir les faunes et flores riches et variées de la région :

– la forêt de Melaleuca de Tra Su (province d’An Giang), qui possède un éco-sytème typique de la zone humide du Sud Vietnam ;

– le parc national de Tram Chim (province de Dong Thap) maison de centaines d’espèces d’oiseaux rares dont la Grue antigone.

– sillonner simplement les courants d’eau de village en village pour s’imprégner de la vie quotidienne du delta.

 

Voyage au Delta du Mékong
                                                             La forêt de Melaleuca de Tra Su

 

Voyage au Delta du Mékong
                      Le parc national de Tram Chim – Habitat d’une centaine d’espèces d’oiseau

 

La saison des pluies annonce également l’arrivée de fruits de mer dans les canaux et bras du fleuve. Parmi eux, citons les poissons « linh », préparés dans un court-bouillon saveur aigre-douce avec des légumes et des fleurs de saison telles que : la tige du nymphéa, la fleur « dien dien », le champignon « môi », etc.

voyage au Delta du Mékong
                 Des légumes et des fleurs de saison des pluies peuvent devenir les bons plats

Toujours durant la saison des pluies, le Delta du Mékong attire de nombreux visiteurs dans la province de Dong Thap Muoi afin de contempler la floraison du lotus. On en trouve partout dans les marais ou au bord des routes longeant les villages. Le lotus fleur emblématique du Vietnam, est très apprécié par sa couleur et son parfum raffiné et zen. Le lotus est aussi le symbole de l’esprit et du cœur pur des vietnamiens. Dans la vie quotidienne, il existe un chant folklorique parlant de la pureté de cette fleur :

« Dans le marais, qu’est-ce qui pourrait être plus beau que le lotus ?
Feuilles vertes, fleurs blanches, pointillés d’étamines jaunes
Etamines jaunes, fleurs blanches et feuilles vertes,
Restent proche de la boue, mais ne sont pas influences par sa barbouille »

 

 

 

Voyage au Delta du Mékong
                                           Marais de lotus à la province de Dong Thap Muoi

 

Voyage au Delta du Mékong
                                             Marais de lotus à la province de Dong Thap Muoi

De décembre à février

Au début de la saison sèche, le tapis de végétation y est encore verdoyant et rafraichissant. Les jardins de fruits sont aussi luxuriants que pendant la saison des pluies offrant aux voyageurs l’occasion de déguster plusieurs saveurs tropicales.

Voyage au Delta du Mékong
                                               Delta du Mékong – Terre d’abondance des fruits

C’est aussi la période où on attend la fête la plus importante de l’année : le Têt traditionnel (Nouvel An lunaire). Partout dans les provinces du Delta du Mékong les fleurs s’ouvrent. En visitant les marchés flottants et les villages de métiers d’artisanats vous constaterez que les activités de production, d’échanges commerciaux et même celles quotidiennes deviennent plus animés que jamais. On se précipite pour terminer toutes les activités avant le jour J afin de pouvoir profiter des jours de repos lors du nouvel an. Plusieurs jours avant le Têt on prépare aussi en avance la nourriture, les vêtements, les offrandes aux ancêtres et les décorations pour la maison.

Si vous visitez le Delta du Mékong à cette période, ne manquez pas les villages très photogéniques qui fournissent des fleurs pour les fêtes du printemps tels que : Cho Lach (Ben Tre), My Phong (My Tho), Tân Quy Dông (Sa Dec), Vi Thanh (Hau Giang), Phuoc Dinh (Vinh Long).

Entre avril et juin

Les températures deviennent plus chaudes mais n’empêchent pas les fêtes fokloriques de la région de se tenir. À ne pas manquer la fête du nouvel an de l’ethnie khmère Chol Chnam Thmay, celle qui peuple plusieurs provinces du Delta du Mékong tels que Tra Vinh, Soc Trang, Bac Lieu, Ca Mau, etc. Différente de la fête du Têt des Viet, c’est une excellente occasion pour les voyageurs de découvrir les us et coutumes du pays dans sa diversité ethnique.

Vous l’aurez compris, il n’y a pas vraiment de bonne ou mauvaise saison pour visiter le labyrinthe enchanté du delta Mékong. Chacune d’elles offrant aux voyageurs un visage différent avec toujours bien des petits trésors du quotidien qui donnent l’impression d’être dans un autre monde.